Pont Alexandra: une majorité de candidats en faveur de sa préservation

Wednesday, September 15, 2021

Le Droit | Julien Paquette | 15 septembre 2021

La Coalition pour le pont Alexandra dit avoir obtenu l’appui d’une majorité des candidats aux élections fédérales à Ottawa et Gatineau pour leur proposition de préserver l’infrastructure pour le transport actif et le transport en commun.

«Nous sommes très confiants, c’est quelque chose de rassembleur comme proposition. Je suis heureux de voir que les élus ont pu le dire avec leur cœur. Ils ne se sont pas nécessairement attachés à une ligne de parti», explique un porte-parole de la Coalition, Claude Royer.

Selon ce dernier, 17 des 21 candidats de la région qui ont pris contact avec la Coalition ont exprimé leur soutien à l’endroit de leur proposition de préserver le pont Alexandra, plutôt que de le démolir et le reconstruire.

Peu importe qui l’emporte dans les différentes circonscriptions d’Ottawa et de Gatineau, la Coalition a de fortes de chances de pouvoir compter sur des députés qui soutiennent ses démarches.

Deux visions du transport

Deux candidates – la libérale Sophie Chatel dans Pontiac et la conservatrice Jennifer McAndrew dans Kanata-Carleton – ont indiqué vouloir prendre davantage connaissance du dossier avant de prendre position.

Les députés libéraux sortants d’Ottawa-Vanier et de Gatineau, Mona Fortier et Steven MacKinnon, sont les deux seuls à avoir pris clairement position en faveur d’une reconstruction du pont Alexandra.

Ce dernier a résumé sa position dans une entrevue accordée au Droit le mois dernier, tandis que Mme Fortier a expliqué la sienne dans une réponse écrite envoyée à la Coalition.

«Le pont Alexandra a plus de 120 ans et approche de la fin de son cycle de vie, soutient la candidate libérale dans Ottawa-Vanier. Le remplacement du pont Alexandra procurera des avantages économiques durables aux collectivités situées de part et d’autre de la rivière des Outaouais et, plus largement, à l’ensemble de la région.»

Transport en commun

Pour M. Royer, la vision de l’usage futur du pont Alexandra semble être ce qui guidera la décision ultime. Il estime que des candidats comme Steven MacKinnon et Mona Fortier priorisent le transport automobile, ce qui rend plus difficile et coûteux de préserver l’infrastructure sous sa forme actuelle.

«C’est un peu l’enjeu du transport vert qui semble être le point d’achoppement. C’est pour ça que Travaux publics n’a même pas considéré, au moins à court terme de dédier le lien au transport en commun, parce qu’ils veulent avant tout garder une infrastructure pour le transport en voiture», affirme Claude Royer.

La Coalition pour le pont Alexandra est formée de 28 organisations de la région, incluant des associations communautaires, des entreprises et des organisations comme Patrimoine Ottawa et la Société d’histoire de l’Outaouais.