Mairie de Gatineau: Jacques Lemay veut sauver le pont Alexandra

ARCHIVES LE DROIT / Etienne Ranger

Thursday, August 26, 2021

le 26 août, 2021

Le Droit | DANIEL LEBLANC

Le qualifiant de «lieu d'intérêt national important», le candidat à la mairie de Gatineau Jacques Lemay juge que le pont Alexandra ne doit pas tomber sous le pic des démolisseurs – comme le prévoit le gouvernement fédéral dès 2028 – et s'engage à intervenir auprès des autorités pour que le plan de match soit modifié s'il est élu en novembre. 

M. Lemay est d'avis qu'Ottawa et la Commission de la capitale nationale (CCN) doivent revenir sur leur position et opter plutôt pour une rénovation ainsi qu'une remise en état d'origine du pont cantilever en acier construit il y a 121 ans.

«La Ville de Gatineau a récemment procédé à la désignation patrimoniale du Quartier-du-Musée et ce dans le but de préserver le patrimoine bâti. Il est maintenant temps de revendiquer la réfection et la rénovation de ce magnifique pont qui est emblématique des deux villes riveraines, soit Ottawa et Gatineau. La conservation de cette infrastructure représente de plus une solution plus écoresponsable que son remplacement. [...] Les acteurs qui sont responsables de la conservation de ce pont, plutôt que la démolition, doivent reconnaître cette structure et la revitaliser. Les lieux patrimoniaux et les paysages culturels font partie du décor urbain de la capitale nationale et doivent être conservés», spécifie le candidat à la mairie, qui soutient la Coalition pour le pont Alexandra, formée il y a quelques mois.

Reconnaissance historique

Le candidat ajoute qu'il est «impératif» que le pont érigé à l'époque par la Dominion Bridge Company soit reconnu comme un lieu historique national par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. 

Selon un rapport de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) dévoilé par Le Droit en février dernier, conserver la structure actuelle et la réparer afin de prolonger sa vie de 75 ans coûterait 650 millions $, alors que la facture d'une reconstruction avoisinerait les 415 millions $.

En 2013, Jacques Lemay avait obtenu 9,6% des voix lors des élections municipales, terminant troisième derrière Maxime Pedneaud-Jobin et Marc Bureau.