12. Maison Panet

Construction :  1876 - 1877

Architecte :  N/A

Emplacement :  189, avenue Laurier Avenue Est, Ottawa

 

VEUILLEZ NOTER : Joignez-vous à Patrimoine Ottawa ce DIMANCHE, LE 22 JUILLET, 2018 pour une promenade guidée en français explorant le quartier historique et l’architecture éclectique de la Côte-de-Sable Ouest. Cliquez ici pour plus de détails.

 

La maison Panet, achevée en 1877, a été construite pour le colonel Charles-Eugène Panet, sous-ministre de la Milice et de la Défense de 1875 jusqu’à sa mort en 1898. La maison occupe un emplacement de choix, à l’angle nord-est de l’intersection des avenues Laurier Est et King Edward de la Côte-de-sable, le plus beau quartier d’Ottawa à cette époque.

L’imposante maison était digne du rang de la famille Panet, une des plus éminentes familles de juristes et de militaires depuis les années 1760. Construite solidement, la demeure de trois étages en pierre calcaire avait un toit en mansarde distinctif avec une corniche et un surplomb dentelés, et une lucarne centrale de style palladien.

En 1915, un nouveau propriétaire entreprend de transformer la maison Panet pour y aménager 12 élégants appartements. Le toit en mansarde sera supprimé et de nouvelles fenêtres seront ajoutées au troisième étage.

Une première menace apparaît pour la maison Panet en 1965, avec le projet visant à faire de l’avenue King Edward une voie rapide entre le pont Cartier-Macdonald et le Queensway. En prévision de l’élargissement de la chaussée, la Ville exproprie la maison Panet en 1968. Le coût des autres expropriations nécessaires, s’ajoutant à l’opposition communautaire, mettra cependant vite fin au projet. La maison Panet restait aux mains de la Ville.

Elle sera de nouveau menacée en 1982, quand le conseil municipal approuve un vaste plan quinquennal de relocalisation de sept postes de pompiers. Visant à réduire systématiquement les délais d’intervention dans le secteur, le service d’incendie avait désigné la propriété de la maison Panet comme l’endroit idéal pour une nouvelle caserne. Les jours de l’immeuble semblaient être comptés.

L’idée a immédiatement soulevé un tollé.

Une pétition de 2000 noms s’opposant à la démolition de la maison Panet est soumise en mars 1983 à une réunion publique du conseil municipal. Les organismes Patrimoine Ottawa et Action Côte-de-sable présentent des plaidoyers passionnés prônant de situer le poste de pompiers proposé à l’ouest, sur la rue Nicholas, où elle ne perturberait pas le caractère résidentiel du quartier.

Leurs efforts seront en partie récompensés. Répondant aux soucis légitimes pour le patrimoine tout en tenant compte de la logistique du service d’incendie, la Ville construira le nouveau poste de pompiers à l’intersection Laurier-King Edward, mais en face de la maison Panet. Celle-ci était ainsi sauvée en même temps que le service d’incendie était apaisé.

En 1986, la Ville ajoute la maison Panet au District de conservation du patrimoine de l’avenue King Edward (créé en 1982). Peu après, elle déclare son intention de vendre l’immeuble, qui avait grand besoin de réparations.

Patrimoine Ottawa et Action Côte-de-sable réussiront à convaincre le conseil municipal de négocier une entente avec l’unique soumissionnaire, Sandy Smallwood, de l’entreprise Andrex Holdings. Celui-ci s’engageait à restaurer la maison et à reconstruire le toit en mansarde d’origine.

Patrimoine d’Ottawa exprimera sa satisfaction en ces termes :

« La maison Panet se trouve à une des plus importantes intersections de la rue, et nous trouvons parfaitement judicieux de veiller à ce que le site – en tant que porte d’entrée de la Côte-de-sable – donne le ton pour le district. L’objectif de restaurer le toit en mansarde est aussi cohérent au vu de l’emplacement de l’immeuble, à la limite du premier district du patrimoine que la Ville a eu la prévoyance de créer. »

Après avoir acheté la maison Panet en 1987, Andrex Holdings a adapté les deux étages inférieurs pour accueillir des bureaux. La restauration intelligente de l’immeuble, y compris son élégant toit en mansarde et ses lucarnes à deux versants, respecte son caractère historique et celui du district du patrimoine. La Ville d’Ottawa rend hommage au projet en 1989 en lui décernant son prix d’excellence pour l’adaptation d’un ancien bâtiment.

Dans les années 1990, la République d’Angola achète la maison Panet et en fait son ambassade au Canada.