Le lieu historique national de la Ferme expérimentale centrale et le nouvel Hôpital d’Ottawa

New Civic Campus seen from Dow's Lake. Rendering: The Ottawa Hospital

Tuesday, October 5, 2021

Mardi, le 5 octobre 2021

PATRIMOINE OTTAWA

Patrimoine Ottawa participe activement à un effort collectif visant à protéger l’intégrité de la Ferme expérimentale centrale depuis 2014. L’organisme était d’abord membre de la Coalition pour protéger la Ferme expérimentale centrale, constituée pour contester la décision du ministre fédéral John Baird de permettre que le campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa empiète sur des terrains servant à des recherches agricoles, en face de son emplacement sur l’avenue Carling. Il a ensuite fait partie du groupe de mobilisation publique créé pour fournir à l’Hôpital d’Ottawa des commentaires indépendants sur ses projets de développement.

Contexte

La Coalition pour protéger la Ferme expérimentale centrale comprenait l’Alliance pour les espaces verts de la capitale du Canada et de nombreux autres intervenants. D’emblée, le but consistait à trouver une solution qui permettrait à la fois à la Ferme expérimentale centrale (FEC) de conserver sa précieuse capacité en matière de recherche et à l’Hôpital d’Ottawa de trouver un site convenable ailleurs.

La Commission de la capitale nationale a réalisé une évaluation des besoins au regard d’une liste de 11 propriétés fédérales à Ottawa qui seraient assez grandes pour le projet de 24 hectares de l’hôpital. Plusieurs de ces propriétés étaient ailleurs sur la FEC. La Commission de la capitale nationale (CCN) a offert de céder une partie de ses terrains du pré Tunney. Le conseil d’administration de l’hôpital a refusé cette proposition, ce qui a mené à un « compromis » annoncé en décembre 2016 à une conférence de presse dans le bureau du maire Watson. L’hôpital en reviendrait à un site sur la FEC, mais ce serait une parcelle de 25 hectares là où se trouvait l’ancien édifice Sir John Carling. L’hôpital obtiendrait ainsi une partie de la FEC sans empiéter sur les terres de recherches agricoles.

Les terrains de recherche étaient sauvés, mais d’importants enjeux apparaissent pour la conservation patrimoniale d’un précieux panorama en plein milieu urbain d’Ottawa, et Patrimoine Ottawa est resté déterminé à tout faire pour protéger ce lieu spécial.

L’Hôpital d’Ottawa a invité Patrimoine Ottawa, en même temps que des associations communautaires, des groupes de défense des patients, des groupes de défense des espaces verts et d’autres encore, à former un groupe de mobilisation publique qui fournirait des commentaires indépendants sur ses projets de développement – y compris en ce qui concerne les modifications de zonage, l’architecture de l’hôpital et le sort de l’édifice Sir John Carling.

En juin 2018, un règlement municipal a été adopté pour désigner la parcelle de 25 hectares comme « zone d’institutions », ce qui permet les utilisations d’hôpital, de bureau, de centre de recherche-développement et d’autres utilisations complémentaires connexes. Une disposition d’aménagement différé a été ajoutée afin qu’un plan directeur, une étude du transport et une étude sur le patrimoine culturel puissent être approuvés par le comité de l’urbanisme et le conseil municipal.

Le groupe de mobilisation publique pensait qu’il participerait à des ateliers sur le stationnement et la circulation, entre autres, mais ni l’Hôpital d’Ottawa ni le cabinet Graham Bird (retenu pour superviser l’élaboration du plan d’implantation) n’a communiqué avec lui après mars 2020. Les plans sont allés directement à la Ville sans que le groupe représentant la communauté ait la possibilité de commenter ou de réagir. À contrecœur, n’ayant plus de but utile, le groupe s’est dissous.

Plan directeur d’implantation (Lien au PDF)

Malgré la perte du groupe de mobilisation publique, plusieurs des intervenants intéressés – dont Patrimoine Ottawa – continuent de suivre attentivement l’évolution du projet de l’hôpital.

Patrimoine Ottawa vise à atténuer les risques pour la fonction et les attributs patrimoniaux de la FEC. L’Hôpital d’Ottawa sera situé dans un paysage culturel désigné d’importance nationale et cher à la population d’Ottawa, voisin de divers immeubles du patrimoine classés et reconnus par le fédéral, y compris ceux du complexe de l’Observatoire fédéral. Le lieu est aussi relié au paysage culturel de la promenade Reine-Élizabeth et au lieu historique national et site du patrimoine mondial du canal Rideau, ce qui touche la CCN et Parcs Canada.

Étude d’impact sur le patrimoine culturel (Lien au PDF)

Le processus de soumission d’un plan directeur d’implantation exige de présenter une étude d’impact sur le patrimoine culturel, qui doit être approuvée par le conseil municipal avant que la disposition d’aménagement différé visant les terrains de l’hôpital puisse être levée.

L’étude d’impact sur le patrimoine culturel décrit le contexte historique ainsi que les ressources et paysages patrimoniaux tant sur le site et à proximité, indique une série de répercussions et propose des stratégies d’atténuation.

Patrimoine Ottawa a examiné attentivement le rapport initial de l’étude et sa version révisée, puis a soumis des recommandations au service d’urbanisme de la Ville et au sous-comité du patrimoine bâti, insistant sur la possibilité que l’architecture de l’hôpital et son aménagement paysager se marient aux attributs patrimoniaux de son emplacement et respecte ses qualités agraires et pittoresques. L’Hôpital d’Ottawa lui-même convient qu’une telle démarche apporterait les avantages pour la santé qu’un cadre naturalisé assure aux patients, au personnel et aux visiteurs. Les recommandations se résument comme suit :

  • Si les stationnements en surface (s’ajoutant au garage de quatre étages) ne peuvent pas être éliminés, il faudrait une importante zone tampon (talus et plantations) créant une séparation visuelle entre les terrains de stationnement et les terrains de la FEC où se trouvent les historiques édifice Saunders, Bâtiment de la nutrition, Maison du patrimoine et complexe de l’Observatoire fédéral.
  • Même si l’Hôpital d’Ottawa affirmait à l’origine qu’il n’y aurait pas de stationnement en surface, le plan directeur indique d’importantes superficies asphaltées. Leur ampleur pourrait être réduite, et le matériau de surface dur pourrait être remplacé par un matériau perméable.
  • L’importante élévation que le garage de quatre étages présente face au lieu historique national et site du patrimoine mondial du canal Rideau devrait être atténuée visuellement.
  • L’utilisation de l’allée Maple pour l’accès des ambulances à l’hôpital présente un risque pour le complexe de l’Observatoire fédéral, en particulier pour l’édifice fédéral classé Azimut. Il est recommandé de reconsidérer l’accès à l’hôpital à partir de l’avenue Carling, de façon à atténuer les répercussions et la circulation de passage nord-sud.
  • Il est recommandé de préciser qui est responsable des arbres, de l’aménagement paysager et de l’entretien des espaces verts de l’hôpital, et de démontrer un engagement ferme à préserver les espaces verts dans l’intérêt des patients, du personnel et des visiteurs.

Le 1er octobre 2021, lors d’une réunion conjointe d’une journée du sous-comité du patrimoine bâti et du comité de l’urbanisme, plus de 50 délégations ont fait des présentations. Aucune n’a contredit la nécessité d’un nouvel hôpital à la pointe du progrès. Les préoccupations exprimées par de nombreux intervenants portaient sur le choix du site et la façon dont il a été effectué, l’effet négatif sur la végétation et le charme bucolique de la FEC, les répercussions pour la circulation dans les quartiers voisins, le garage de stationnement et les liaisons au réseau de train léger.

Le comité de l’urbanisme s’est ensuite réuni le 4 octobre et a voté 6 à 2 en faveur du plan directeur d’implantation. Cet appui dépend du fait que l’Hôpital d’Ottawa s’engage à protéger les arbres et à travailler avec les communautés voisines pour le stationnement et la circulation, et que le conseil municipal appuie un appel à des mesures législatives fédérales limitant les projets futurs sur la FEC. Le comité a approuvé à l’unanimité diverses résolutions connexes.

APPROBATION DU CONSEIL ET MOTION DEMANDANT DES MESURES LÉGISLATIVES FÉDÉRALES

Le 13 octobre 2021, le Conseil municipal a voté en faveur du plan directeur d’implantation et de la levée de la disposition d’aménagement différé, avec quatre voix contre.

Le conseiller Riley Brockington a souligné la vulnérabilité de la Ferme et la nécessité de mesures législatives pour la protéger à perpétuité. Il a présenté une motion voulant que le maire, au nom du Conseil, écrive au ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, au ministre de l’Environnement et du Changement climatique et à la Commission de la capitale nationale pour demander que le gouvernement du Canada adopte des mesures législatives assurant la protection à long terme du reste de la Ferme expérimentale centrale et qu’il élabore un nouveau plan directeur pour la Ferme, avec un apport local et l’apport de scientifiques. La motion a été adoptée avec le plein appui du Conseil. 

Patrimoine Ottawa avait écrit une lettre au Conseil municipal avant le vote, soutenant que si la demande était approuvée, il était impératif que des mesures d’atténuation soient prises pour la Ferme, le complexe de l’Observatoire fédéral et le site du patrimoine mondial du canal Rideau. Patrimoine Ottawa appuie la motion du conseiller Brockington appelant à l’adoption de mesures législatives fédérales. 

Related Reading / Nouvelles:

Committee approves master plan for new Civic hospital campus / CBC News, by Matthew Kupfer

Campus unifié de l'Hôpital d'Ottawa: réunion marathon à l'hôtel de ville / Le Droit, by Julien Paquette

Egan: We 'settled' on the new Civic; no wonder the long faces  / Ottawa Citizen, by Kelly Egan

Planning committee to vote Monday on master plan for new Civic hospital / CTV NEWS Ottawa, by Jeremie Charron

Plan for the Ottawa Hospital's new Civic Campus under scrutiny at marathon city hall meeting / Ottawa Citizen, by Taylor Blewett